Après dix ans passés aux bons services de la chanson dite française faussement appelée minimaliste, BellWald a voyagé
vers les horizons électro d'où il nous a ramené les Peter Waldo Experience 1 + 2. En attendant le troisième volume de
ses expérimentations sonores et un nouvel album de chansons, voici quelques titres sélectionnés dans sa discothèque.




Cut the mullet Wesley Willis
Vu et entendu dans un documentaire, cet huluberlu de Chicago, auteur de quelques quarante disques, avait le don d’écrire des chansons naïves et déconcertantes.



Focus Automato
A choix entre Sage Francis et un autre sur le label Anticon. Flow dense et implacable
. La présence de «vrais» instruments donne à l’ensemble un esprit organique.



Stardust Nat king Cole
Entendu dans un film, cette chanson loukoum a hantée mon souvenir jusqu’à cette nuit où je l’entendis à la radio. Silence, fermer les yeux et savourer le miel de la voix de Nat King Cole.



Rouge Velma
Attitude anglo-saxonne et production adhoc. Loin du cor des alpes et de nos vertes montagnes. Expérimentation raisonnable et raisonnée. Ludwig est grand et inusable.



Redemption song Johnny Cash et Joe Strummer
Une de mes chansons préférées. Marley, Cash, Strummer :
le trio parfait. Le grand pont reliant le reggae, la country et
le rock. Comme quoi tout est possible quand on a la classe.



Bumblebees Kelly de Martino
C’est la seule femme de cette play list mais cela ne veut rien dire. Alors ajoutons juste qu’après avoir écouté cette chanson, il n’y a rien à dire.



Sub tuum praesidium Caramusa
Polyphonies corses, l’appellation peut faire peur mais il suffit d’entendre les voix de ce quintet de l’île de Beauté pour se laisser convertir. Santa Maria, Amen.



Neighborhood_1 The Arcade fire
Ce groupe canadien rassemble quelques caractéristiques auxquelles je suis sensible. Du rock, de la pop, un peu de lyrisme et une production à l’apparence froutraque. Envie
de voir cela sur scène.



The man who loved beer Lambchop
La voix mélancolique et envoûtante de Kurt Wagner. Les arrangements de cordes doux comme le velours. De la country boisée mais pas terreuse.



Tessio Luomo aka Vladislav Delay
Découvert au festival Aquaplaning en juin 2001. Simplement groovy, sensuel et totalement hypnotique. Passé les 12’10 min, on peut reprendre au début et enchaîner jusqu’au bout de la nuit.



Azzuro Adriano Celentano
La rengaine idéale pour commencer la journée. Un peu
kitsch mais revigorante. Chanson de tous les possibles,
de vacances, de promesses ensoleillées.